Les épreuves (Partie 5)

L’épreuve de Dieu nous purifie et nous rend plus que conquérant.

Quand saint Jacques s’adressant aux saints de Dieu dit de regarder comme un sujet de joie complète les diverses épreuves aux quelles vous pouvez être exposées. Cela peut faire frémir. Il prophétise en fait sur les faits que la marche avec Jésus peut être jalonnée des situations difficiles, parfois des impasses, des obstacles (Jacques 1:2-4 ). Quelle que soit la nature des adversités ou difficultés que nous pouvons vivre, le but est de nous rendre plus que conquérant(Plus fort) c’est à dire de permettre à la patience(la capacité de supporter, de se contenir, de garder sa paix intérieure) d’accomplir son œuvre en nous. Dieu qui est le Créateur de toutes choses (Genèse 2:1) a mis six jours à créer un univers parfait. Était-ce une chose impossible à Jéhovah de tout créer en un jour? Certainement non, Il a voulu simplement monter une certaine forme de patience en marquant le temps pour les temporels que nous sommes. Dans le mot patience, il n’y a pas seulement la notion de souffrir, de supporter, d’être broyé, d’être humilié, d’être amoindris, mais il y a surtout la notion de savoir attendre. Avons–nous déjà pensé à Moïse était chassé de chez Pharaon, où il avait grandi comme prince, était allé vivre pendant 40 ans comme berger en faisant paître le troupeau de Jéthro son beau-père dans le pays de Madian? Quelles souffrances psychiques, physiques pour un habitué des palais royaux. Comment pensons-nous un prince d’Égypte aurait-il appris à devenir humble et patient, s’il n’avait pas été dans cette forme de fournaise de l’humiliation (Exode 2:15 , 21, Hébreux 11:24-26). Il n’a pas tenté de se suicider comme c’est le cas aujourd’hui pour la plupart des grands d’aujourd’hui, il n’a pas perdu son temps son temps à regretter son passé, il n’a pas non plus cherché des boucs émissaires à son problème, il a simplement commencé une sorte de renaissance, il s’est marié à une bergère et a fondé une famille. Il s’est humilié et Proverbes 18:12 dit l’humilité précède la gloire. La parole de Dieu compare l’épreuve de notre foi à purification de l’or. L’or sans être purifié par le feu n’a pas une grande valeur marchande, et parfois même méconnaissable aux yeux de communs de mortels. Le feu permet d’enlever tout ce qui est impur (1 pierre 1:6-7 . L’humilité est sœur de la patience, comme l’orgueil l’est pour l’impatience. La parole de Dieu dit que Moise était un homme fort patient plus qu’aucun homme sur face de la terre, cette patience a été le résultat des épreuves qui ont marqué sa vie (Nombres 12:3 ). Bien aimé(e)s de Dieu, persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces (Colossiens 4:2 ). Ne vous relâchez point (Luc 18:1 ). Pour sortir du jus, il faudra presser l’orange, l’épreuve que vous vivez maintenant n’est qu’une étape(une école) ,une bataille pour vous préparer à remporter la grande guerre de demain de votre vie. La Bible nous recommande de prendre pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au Nom du Seigneur, plus particulièrement d’observer la fin que Dieu a réservée à Job (Jacques 5:10-11 ). Avant cette merveilleuse fin de l’épreuve, réjouissons-nous de Lui appartenir, regardons comme un sujet de joie complète des diverses épreuves auxquelles nous sommes exposés, A celui qui vaincra Le Seigneur dit "Je donnerai à manger à l’arbre de vie qui est le paradis de Dieu’’ (Apocalypse 2:7 ).