Le pardon (Partie 1)

ORIGINE DU PARDON
L’acte de pardon trouve son origine en celui qui en a ordonné la pratique. C’est dans la nature même de l’Éternel que le pardon trouve son origine. Dans Exode 34:5-6 , l’Éternel se présenta à Moïse après avoir écrit les paroles qui étaient sur les tables de dix commandements. La Bible déclare ce qui suit «Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria: L’Éternel, L’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion, et le péché,…….». Dieu lui-même se définit comme Dieu miséricordieux, et compatissant.., qui pardonne l’iniquité, la rébellion, et le péché. La bible déclare que Dieu est amour, et que l’amour pardonne tout, excuse tout, croit tout et espère tout (1 Corinthiens 13:7 ). Dans la pratique de l’amour, la miséricorde(avoir pitié), est un élément essentiel, puisque celui qui aime, pardonne toujours. Ésaïe, le prophète dit que le méchant abandonne sa voix et l’homme d’iniquités ses pensées; qu’ il retourne à l’Éternel qui aura pitié de lui, A notre Dieu qui ne lassent de pardonner (Ésaïe 55:7). Bien aimé(e) de Dieu, Dieu pardonne toujours, à condition que notre confession (regretter et dire nos péchés à Dieu) et notre repentance(désir de changer radicalement) soient sincères. L’Éternel ne pouvant se renier lui-même, le pardon est la garantie pour l’homme que si ce dernier avoue vraiment ses transgressions et les délaisse, il obtiendra certainement la miséricorde (Proverbes 28:13 ). De tous temps Dieu n’a jamais changé. Il demeure le Dieu qui pardonne toutes iniquités à sa créature préférée qui est l’homme. Considérez les Psaume 136 , chacun de ses 26 versets se termine par cette parole merveilleuse ‘que sa miséricorde dure à toujours.’ Il est important de noter que dans Exode 34:4-6 , Dieu ne s’est pas présenté à Moïse comme El Shaddaï, ou encore comme Yahvé Celui qui est comme ce fut le cas dans la vision du buisson ardent, il s’est plutôt présenté comme un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et fidélité. Il s’est vraiment présenté comme un Père (connaissant la nature déchue de sa créature, l’homme,) disant aux enfants que nous sommes :" je connais votre faiblesse, je sais que sans moi vous ne pouvez rien. Mais ce que je vous demande, c’est d’être sincère avec moi et d’abandonner le chemin du péché. C’est grâce à sa miséricorde que le monde a pu survivre après le déluge à travers Noé et sa famille. Gen 6:5-6 : « L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leurs cœurs se portaient chaque jour uniquement vers le mal, l’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.» Et dans Gen 8:21 , après l’offrande de Noé, la parole dit «L’Éternel sentit une odeur agréable, et l’Éternel dit en son cœur: Je ne maudirai plus la terre, à cause de l’homme, parce que les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dés sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l’ai fait.» Qu’est ce qui a détourné la colère de L’Éternel Dieu, Lui qui avait pourtant regretté d’avoir crée l’homme? C’est bien sa nature miséricordieuse (La nature du Dieu qui se lassent pardonner) qui l’a poussé de revenir sur sa décision. Et c'est cette même nature qui a accompagné les enfants d’Israël depuis leur sortie d’Égypte jusqu'à la possession du pays de Canaan. Chaque fois qu’ils devenaient rebelles, Dieu combattait contre eux, et une fois qu’ils rentraient en eux-mêmes par une repentance sincère, la faveur divine était de nouveau sur eux. (Exode 32:12-14 ). L’exemple des murmures avant la possession du pays promis dans les chapitres 13 et 14 du livre des Nombres est très éloquent à ce sujet : Moise envoya 12 espions inspecter le pays de Canaan, à leur retour, faisant leur rapport devant l’assemblée, la majorité des espions (dix au total), déconseillèrent au peuple d’Israël d'aller dans ce pays parce que le peuple qui y habitait était grand et fort, et qu’Israël ne pouvait le vaincre. Ce rapport de peur avait tellement fit naître la panique parmi les enfants d’Israël. Toute l’assemblée éleva la voix et poussa des cris, pleura toute la nuit, et l`on recommença à murmurer contre Moïse et Aaron. Le peuple parlait déjà de lapider Josué et Caleb, les deux espions favorables à l’invasion de Canaan pour la confiance qu’ils avaient en la force de l’Éternel. La Bible dit qu’à l’instant la gloire de Dieu apparut, L’Éternel se préparait à frapper les enfants d’Israël par la peste (Nombres 14:11-12 ). Mais là encore, Moïse supplia L’Éternel en lui rappelant sa miséricorde en ces termes ‘ Maintenant, que la puissance du Seigneur se montre dans sa grandeur, comme tu l’as déclaré en disant; « L’Éternel est lent à la colère et riche en bonté. Il pardonne l’iniquité, et la rébellion; mais il ne tient pas le coupable pour innocent, et il punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et quatrième génération, et pardonne l’iniquité de ce peuple selon la grandeur de ta miséricorde; comme tu as pardonné à ce peuple depuis l’Égypte jusqu’ici»; au verset 20 L’Éternel dit: «Je pardonne comme tu me l’as demandé». Souvenons-nous du prophète Jonas que L’Éternel avait envoyé prophétiser la destruction de la ville Ninive par la colère de Dieu; La bible dit qu’après cette annonce, le peuple de Ninive, son Roi, ses habitants du plus grand au plus petit, eurent l’intelligence de s’humilier par le jeûne en privant même leur bétail de la nourriture. Et Dieu changea d’avis. Jonas 3:10 : « Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie; Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. Cela déplut à Jonas qui dit « Ah, Éternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal ». Le pardon est caché dans toutes les caractéristiques suivantes de la nature de Dieu: on le retrouve dans la miséricorde, dans la patience (lent à la colère), et dans la compassion (souffrir avec). C’est toujours dans le but d’authentifier cette volonté de toujours pardonner contenue dans la loi de Moïse que L’Éternel a institué les sacrifices d’expiation pour les péchés involontaires (Lev 4:1,13 ,22-24). A cette époque c’était des animaux sans défaut qui étaient sacrifiés selon le cas (taureaux, boucs). Finalement, c’est dans le désir d’offrir un pardon perpétuel à l’homme qui se repent que Dieu s’est formé un corps pour mieux compatir aux souffrances de l’homme (être tenté sans pouvoir péché), afin de mieux le sauver (Jean 1:14 ). Et c’est Jésus-Christ qui a rempli cette mission d’amour afin que l’homme sincère puisse bénéficier continuellement du pardon de Dieu(1 Jean 2:1-2 ). Voilà pourquoi Jean-Baptiste ayant vu Jésus venir vers lui, s’exclama: « Voici l’agneau qui enlève le péché du monde ». L’apôtre Jean nous dit: « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.» (1 Jean 2:1 ). Si Le Seigneur Jésus-Christ est aujourd’hui notre avocat, c’est parce qu’il a été la victime expiatoire par la quelle Dieu nous a agréé pour toujours. En effet, Dieu nous voit parce que le sang de Jésus ôte tous les péchés. Un bon avocat épouse la cause de l’accusé pour la justifier devant le juge. C’est ce que Jésus fait continuellement pour nous, et ce certainement à cause de la nature du Père qui est Lui, et que Lui et le Père ne font qu’un (Jean 17:22 ). La miséricorde ou la propension à pardonner est dans la nature de Dieu; Il est important de s`en souvenir avant de se considérer totalement déchu et sans espoir de revenir dans le sein du Père. Il n’est jamais trop tard pour revenir de nouveau jouir de la communion avec notre Père qui est dans les cieux. Les conditions de la réunion restent toujours les mêmes. C’est à dire, la confession et la repentance sincère des péchés. Il reste et demeure le Dieu qui pardonne toutes iniquités. Alléluia amen